20/06/2012

"Au dessus le cyclone" (m.v.)

En face la lueur immobile. Ne plus exister, se dissoudre. Les yeux fermés au monde sur les éclats au loin.

Au dessus le cyclone.

Bourrasque qui cogne aux portes, arrache la terre. La lutte du vent contre la lumière pale. Cri face à l'esprit fermé. Hermétique - à l'émeri. La force absorbée dans le néant, se débat pour exister, se débat, se dissout. Souffle encore, encore, hurle le vent et arrache la neige. Qui s'envole immobile. Les yeux fermés, ouverts sur le vide.

La peur de vivre et de perdre, tu souffles, souffles. Détruire, se détruire et être, ne pas être seul au milieu de la plaine.

Limbes nos royaumes.

Au dessus, le cyclone.

00:48 Écrit par Solène | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.