30/07/2008

Dans le placard

1162934476

                 

 

                            Il y a un croque-mitaine dans mon placard. Je le sais, je le sens. La nuit, il y a ses yeux sur moi, et ca me brule, et ca me fait peur... La nuit, cette nuit, c'est comme si j'étais une petite fille qui a peur et je rêve des méchants, et je tremble, et...

 

*Chut...*

 

(Il parait que le croque-mitaine a un couteau.)

(Il parait que le croque mitaine se cache dans les placards, moi je l'ai vu dans la foret.)

(Il n'y a que mes peurs, cachées dans mon placard.)

(Il faut dormir maintenant...)

20:05 Écrit par Solène dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

13/07/2008

Instinct

233293818

 

 

 

 

 

 

 

Soirée avant l'orage. Etoile retrouve ses instincts sauvages... La tension augmente et l'air s'alourdit... Pèse sur son corps, son cœur, l'empêche presque de respirer... Elle guette chaque souffle de vent, qui pourrait soulever ses cheveux emmelés. Vent qui ne viendra pas avant la pluie, les éclairs, et elle le sait... Elle marche, tous les sens en alerte, avec cette démarche de chat qu'elle adopte instinctivement la nuit. À chaque mouvement, elle se cabre, se tend et se retourne, scrute l'obscurité de ses yeux sombres... Elle jette des regards en toutes directions, et attend que l'orage éclate. Que la sensation de menace disparaisse. Se sent oppressée et ne peut se libérer.
Obligée à attendre.
Privée de liberté.

22:40 Écrit par Solène dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

 

Un jour je t'ai demandé si on pouvait mourir de chagrin...Je me souviens encore, tu m'as regardée, et tu m'as dit, comme ça, en murmurant "Est-ce que tu as déjà été amoureuse, Petite Etoile ?" Je n'ai pas compris tout de suite la question. Peut-être parce qu'il y avait des larmes dans tes yeux, pour la première fois... Je ne sais même plus si j'ai répondu... Toi, tu as continué à me regarder, et au bout d'un long silence : " Un jour tu seras amoureuse. Ce jour-là tu auras l'impression d'être différente, d'être celle que tu as toujours été sans t'en rendre compte... Ce jour-là n'appartiendra qu'à toi, et sera le seul jour dont tu te rappelleras toute ta vie..." J'ai vécu un jour comme ça, mais je ne suis toujours pas amoureuse...Je crois que c'est la seul jour où tu m'as menti...

________________________________________________________11/11/07

22:03 Écrit par Solène dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |